Gand : un nouveau terminal ferroviaire au cœur de la chaîne d’approvisionnement mondiale de Volvo Cars

23 novembre 2020

Actualités

De l’usine à l’utilisateur final, la chaîne d’approvisionnement Volvo Cars implique un transport maritime, ferroviaire et parfois routier. Un nouveau terminal ferroviaire vient d’ouvrir ses portes en son centre, au cœur du port de Gand.

Regarder la vidéo

De Göteborg à Gand et de Gand à l’Italie, à l’Autriche et même à la Chine. De l’usine à l’utilisateur final, la chaîne d’approvisionnement Volvo Cars implique un transport maritime, ferroviaire et parfois routier. Un nouveau terminal ferroviaire vient d’ouvrir ses portes en son centre, au cœur du port de Gand. Il est le fruit d’une collaboration entre Volvo Cars, Lineas et DFDS Seaways. Chaque année, il permet d’éviter la circulation de pas moins de 5000 camions sur les routes de Flandre.

DFDS Seaways se charge du transport par voie maritime. Au sein du terminal V6 du Mercatordok du North Sea Port de Gand, la plupart des produits sont chargés sur des trains de marchandises Lineas. L’opérateur de fret ferroviaire se charge du premier et du dernier kilomètre, ainsi que des liaisons longues distances vers l’arrière-pays européen et l’Extrême-Orient. Le cas échéant, en collaboration avec d’autres opérateurs. Certaines livraisons à proximité immédiate de Gand, sont effectuées par la route.

Martin Corner, Supply Chain Logistics chez Volvo Cars : « Nous nous sommes engagés dans une approche multimodale, afin de limiter au maximum les coûts, les émissions de CO2 et la quantité de mouvement de transport, tout en assurant l’intégration avec le reste du réseau logistique de Volvo Cars, en ce compris nos usines et ports. Grâce à la collaboration avec DFDS et Lineas, nous atteignons un flux multimodal idéal. »

Le nouveau terminal rassemble l’eau, le rail et la route et assure la rapidité, la durabilité et la rentabilité de la chaîne logistique Volvo Cars. De ce fait, le délai d’exécution entre l’usine et la destination finale est sans précédent. Le rail est en outre une solution de transport fiable qui émet 9 fois moins de CO2 et 8 fois moins de pollution atmosphérique que le transport routier. 

« Nous sommes très fiers d’être partenaires de Volvo depuis plus de 20 ans, » nous explique Lars Redeligx, CCO de Lineas. « Ensemble, nous assurons chaque année le modal shift de milliers de camions de la route vers le rail. Ce projet et sa nomination aux ‘Baanbrekers’ démontrent une nouvelle fois que l’intégration du rail dans les solutions logistiques multimodales peut améliorer significativement la chaîne d’approvisionnement d’une entreprise et avoir un impact positif sur le climat et la mobilité. »

Morgan Olausson, Vice Président, BU North Sea North a également exprimé sa fierté quant à ce partenariat. « Il est impressionnant de voir que grâce à une collaboration entre l’industrie, le transport maritime à courte distance et le rail, nous parvenons à transporter un volume important de voitures de manière durable, efficace et rapide. »

Baanbrekers 2020
Ce projet n’est pas passé inaperçu. Le lundi 23 novembre, « Multimodaal Vlaanderen », le centre de consultation pour le transport multimodal, a décerné le titre de ‘Baanbreker 2020’ au terminal V6.

 

Actualités